Hello tout le monde !

Comme promis, voici aujourd'hui un article un peu particulier puisque je vous livre sans filtre mon expérience du jeûne. Vous allez me dire, mais qu'elle est folle de ne pas manger ! Et pourtant cela n'est pas dangereux, ni très difficile à mettre en place (cf mon article précédent). 

Avant toute chose, et cela peut vous aider à vous lancer, je pratique déjà le jeûne intermittent 16/8 depuis un an, c'est-à-dire 16 heures sans manger 8 heures dans lesquels s'intègrent les repas du midi et du soir. Grâce à cette méthode, j'ai perdu 6 kilos en 4 mois et je ne les ai pas repris. Comme vous l'avez constaté sur ce blog, j'ai aussi entamé depuis plus d'un an, un rééquilibrage alimentaire en limitant notamment le lactose, le gluten et la viande, et en introduisant une bonne part de légumes et de fruits. Les effets sur mon système digestif ont été top ! J'ai donc tenté cette expérience du jeûne en connaissant certaines réactions de mon corps, ce qui aide à mieux l'appréhender. 

Autre point important, l'état d'esprit dans lequel je l'aborde. Il ne faut pas le voir comme un défi ou un objectif de perte de poids car cela ne fonctionnera pas. Je l'ai abordé comme un vrai nettoyage du corps, un bon décrassage après des années de nourriture pas très équilibrée et de médocs (merci le roacutane et la pilule !). 

Le préambule étant fait, je rentre maintenant dans le vif du sujet !

Avant jeûne :

Idéalement, il faut préparer son corps quelques jours avant pour limiter notamment la crise du 3ème jour dont je vous parle plus loin. J'ai donc éliminé certains aliments même si cela n'a pas été évident car j'ai été invité à dîner la veille. Le plus simple a été de supprimer la viande, les oeufs et le lait. Je me suis jetée sur les fruits et les crudités proposés ! Pas évident pour le sucre, mais la prochaine fois je m'arrangerai d'être chez moi avant de jeûner. 

Jour 1

La journée se déroule tranquillement, je suis habituée à ne pas manger le matin ni parfois le midi donc cette première étape n'est pas très difficile. Je vais me promener l'après-midi (achat de tissus) et je vais même à la danse le soir ! Mon ventre gargouille à certaines heures (11h30 et 17h30) mais je tiens sans problème. Bien sûr, je bois de l'eau minérale, je ne suis pas au jeûne sec (il fait chaud quand même !)

Jour 2

La journée est un peu plus difficile. Mon ventre gargouille beaucoup, souvent, et je commence à me sentir un peu vertigineuse, en ayant l'impression d'être au ralenti. Je bois beaucoup mais j'arrive à m'occuper l'esprit en regardant ma série et en faisant un peu de couture. Le soir, je vais même au cinéma (merci la voisine qui mange son paquet de chips, grrrr), je me sens un peu mieux depuis la fin de journée. Le plus dur, c'est le mental qui ne doit pas lâcher !

Jour 3

J'ai très mal dormi mais c'est normal, mon corps commence vraiment à bosser. J'ai un énorme mal de tête et des vomissements le matin huuumm, c'est la fameuse crise d'acidose. Cette crise peut se caractériser par des nausées, des migraines et une sensation de faiblesse. C'est le fameux moment où le corps va commencer à puiser dans nos réserves (les graisses). Certains peuvent vivre cette crise de façon très violente (tout dépend de la toxicité de notre corps), pour ma part, elle est gérable malgré ma tête qui va exploser ! Le mieux est de rester tranquillement allongé, ce qui aide le corps à mieux se nettoyer car si l'on fait des efforts physiques,l'énergie disponibles est détournée vers les muscles et c'est de l'énergie en moins pour le processus d'autolyse (l'autolyse est le principe de base du nettoyage et de la guérison par le jeûne. C'est de ce processus que viennent presque tous les bienfaits du jeûne). Pour une hyperactive comme moi, c'est la partie la plus difficile ! Ma journée a donc été rythmée entre la télé et une bonne sieste de 2 heures. Un fond de nausée mais un mal de tête qui a un peu diminué au fil des heures. Mon ventre gargouille encore pas mal. 

Jour 4

La nuit n'a pas encore été fameuse : une bonne insomnie jusqu'à 3h du mat' avec un petit vomito au passage (instant glam' du jeûne !). La nuit fut assez courte et mon fond de mal de tête n'a pas disparu. Mais aujourd'hui, j'ai un peu plus la pêche qu'hier, je ne me traîne pas entre le canapé et le lit ! J'arrive à faire autre chose qu'être devant la télé (comme revenir à ma machine à coudre) et je suis même allée au ciné ! (encore merci à ma voisine qui mangeait du popcorn cette fois !). Les 4 étages à monter en rentrant, ont été difficile et j'ai mal derrière les cuisses et les mollets (mes courbatures de mardi soir ?). Mon ventre gargouille moins (il paraît que ça s'estompe au fil des jours) mais j'ai encore quelques vertiges quand je me lève un peu trop vite (hypotension orthostatique). Bref la crise d'acidose n'a pas duré très longtemps et heureusement ! 

Jour 5

J'ai fait un grosse nuit de 11h ! Je pense que j'ai rattrapé mes 2 nuits un peu bof. Un peu vertigineuse et faible ce matin, je tente de me doucher... la boulette, cela m'a flingué ! Erreur à ne pas commettre, l'eau était trop chaude ce qui a demandé à mon corps trop d'énergie pour me réguler. Mon ventre ne gargouille pas trop, la sensation de faim disparait mais mon état de faiblesse est bien là et mes problèmes de respiration sont réapparus depuis hier, cela signifie que cela bosse ! Autre signe de détox de mon corps : des petits boutons sont apparus sur mon menton et ma langue est très blanche et pâteuse. Mon chéri m'accompagnant dans ce jeûne depuis mardi midi (il en a déjà fait 2 de 10 jours !) décide de faire un bouillon de légume (bio évidemment + eau minérale), j'en prend un aussi vers 16h. Cela va ralentir très peu le travail de mon corps car comme on l'a filtré, c'est de la flotte aromatisée aux légumes lol. Cependant c'est agréable à boire et on retrouve le goût de quelque chose d'autre que l'eau ! J'en reprend un autre à 21h30. Je n'ai plus du tout mal à la tête mais je suis encore faiblarde sur mes jambes. 

Jour 6

Encore une bonne nuit. J'ai encore des vertiges quand je me lève mais cela dure 5 minutes. Je suis un peu plus active, j'ai réussi à me remettre devant ma machine à coudre ! Ce midi, jus de légume avec une petite pomme pour réintégrer un peu de sucre naturel mais je le dilue quand même à l'eau pour ne pas couper encore mon jeûne. Par contre, l'effort que m'a demandé l'extracteur à jus, fiouuuu, j'ai dû faire des pauses lol. Ce petit jus, je le bois tranquillou avec ma paille en inox sur 1h30, je fais durer le plaisir. Les gargouillis reviennent, mon ventre réclame l'écrasé de légumes ah ah. Alors le soir, bonheur suprême, retour à l'alimentation solide !!!! Petit écrasé de courgette, pomme de terre et patate douce, c'est trop bon. J'ai mangé bien lentement et du coup pas de souci d'estomac dans la nuit. 

 

 

Pictures

 

La reprise

Alors la reprise ne doit pas se faire n'importe comment ! Vous devez réintégrer les aliments petits à petits. Elle doit durer au minimum la moitié de votre jeûne soit pour moi, 3 jours. On fait une remontée dans la même idée que la descente. J'ai donc commencé par le bouillon et le jus de légumes puis un écrasé de légumes. 

Le jour suivant, je me suis fait un vrai kiffe avec un smootie bowl de fruits rouges en y intégrant du lait d'amande et le soir une bonne salade avec un avocat toast, huuuummm trop bon ! Mon pain est sans gluten donc pas encore de blé dans mon alimentation mais j'intègre quelques dés de chèvre. 

Le jour d'après, encore un smootie bowl bien bon le midi et le soir, j'innove avec une petite recette vue à la télé dans une émission sur le manger sain justement : un gratin tomate-courgette-cabillaud-mozzarella. 

J'attend encore le lendemain pour réintégrer la viande et ne pas violenter trop tôt mon estomac. J'ai ensuite repris une alimentation normal. 

 

Pictures1

 

Mon bilan

On ne va pas se mentir, j'ai beaucoup pensé à la bouffe, une obsession lol ! On ne parlait que de ça toute la semaine et pour se faire bien mal, on regardait même des émissions de cuisine (des grands masos !). 

Mon objectif n'était pas la perte de poids, même si quelques kilos en moins ne sont pas désagréables. Mais pour vous donner une idée, j'ai perdu 5.5 kg. J'ai retrouvé le poids de mes 17 ans !!! Mon tour de cuisse a aussi diminué. Bon par contre, cela ne va pas durer car mon métabolisme s'était adapté au jeûne et avait logiquement baissé, mais avec une alimentation normal il va remonter et donc quelques kilos vont l'accompagner (surtout avec les vacances qui arrivent !) mais je ne m'en fais pas car le poids se régule dans l'année et avec le jeûne intermittent que je vais continuer à pratiquer un peu plus régulièrement je vais me maintenir à mon poids de forme. 

Psychologiquement, ce ne fut pas toujours évident mais je suis fière d'avoir tenu et surtout, je n'arrêtais pas de me motiver en me disant que c'était pour mon bien et je pense que j'en mesurerai les bénéfices à long terme. 

Alors, vous tenteriez l'expérience ?